• Paco

LE COMMENCEMENT (Episode 1)

Dernière mise à jour : 29 août 2020


A mon retour des Maldives en mars 2020, je disposais de beaucoup de temps pour expérimenter de nouvelles techniques de photos, et en parcourant les chaines Youtube, je suis tombé sur des photos faites de nuit, avec d'un côté la voie lactée et de l'autre une technique de light painting.


Bien évidemment, comme toute photo qui sort un peu de l'ordinaire, celle-ci m'a fasciné et je me suis dit que cela valait la peine d'essayer cette nouvelle technique. Chose dite, chose faite, me voici sorti le soir même muni de ma nouvelle acquisition, le merveilleux Canon 5D mk II armé d'un objectif 15mm de f2.8, et bien évidemment, comme je n'avais pas pris le temps de vérifier à quel moment du mois nous étions, voilà que je me retrouve à 23h30 dans un endroit que je pensais obscur, avec une magnifique pleine lune, des voiles nuageux et un paysage éclairé quasiment comme en plein jour...


Ce n'était évidement pas ce soir-là que j'allais faire des belles photos de voie lactée, mais j'en ai quand même profité pour prendre quelques photos d'une magnifique maison que j'adore et qui, avec la lune en arrière plan, semblait tout droit sortie d'un compte de fée.



A partir de là, je me suis dit que si je voulais faire ce type de photos, il allait falloir davantage de préparation et de rigueur...

Néanmoins l'expérience n'a pas été complètement inutile puisque j'avais pu prendre en compte les divers réglages qui étaient nécessaires et j'avais aussi pu me rendre compte qu'un phénomène allait perturber mes futures photos : la luminosité excessive.



Le bon moment


Premier point : il fallait éliminer le problème de la lune et pour cela, il fallait savoir quand elle disparaissait. Un simple calendrier lunaire me montrait que quatorze jours après la pleine lune, il y avait une nouvelle lune et que ce moment était parfait pour faire des photos de voie lactée.




Cela me laissait environ trois jours où les conditions étaient optimales et pour autant que ces trois jours, le ciel soit couvert, je devais attendre le mois suivant et prier pour que ce soit dégagé.


Enfin... pas exactement...


En consultant Sun Locator Pro, je me suis rendu compte que l'on peut gagner du temps en observant le lever et le coucher de la lune. En effet, sous les latitudes suisses et espagnoles, plus l'on se dirige vers la nouvelle lune, plus celle-ci se lève tard après le crépuscule astronomique, ce qui nous laisse un intervalle de temps pendant lequel il est possible de prendre des photos sans être gêné par une luminosité excessive.


Par exemple, cette photo a été prise à Préverenges, le 9 juillet 2020 à minuit alors que la lune était à 82 % mais pas encore levée :



Le bon endroit


Le deuxième point concernait justement un phénomène que l'on peut voir sur la photo ci-dessus, à savoir la pollution lumineuse. Pour faire court, plus l'on se rapproche des villes et plus il y a de lumière artificielle qui éclaircit le ciel, avec pour conséquence le masquage des étoiles... Habitant près de Lausanne, je devais donc trouver un nouveau spot où le ciel serait plus obscur, mais le problème c'est que même à quasiment 30 km d'une ville, son halo de lumière est toujours aussi vivace :


A gauche, le halo blanc c'est Lausanne, et à droite au fond, vous avez Genève. Yeaaah...


Il fallait donc m'éloigner des villes et des habitations. Après quelques recherches, je suis tombé sur le site www.darksitefinder.com qui m'a permis de me mettre en quête de nouveaux spots (et de me rendre compte que ça n'allais pas être facile...). En effet, comme on peut le constater ci-dessous, la Suisse est particulièrement polluée et si je voulais trouver des endroits vierges de toute luminosité, il allait falloir me bouger...


Que l'aventure commence !


Voyons le bon côté des choses : le fait de devoir chercher un spot qui soit obscur implique donc de voyager et donc, de découvrir de nouveaux endroits pour faire des photos de plus en plus réussies. Pour ça je commence gentiment à visiter de plus en plus de van camper qui ont aménagé un van (ou une voiture !!!) pour pouvoir y vivre, ce qui me serait très utile si je fais des photos jusqu'à trois heures du matin...


N'oublions pas également que je ne pourrai pas toujours me déplacer (surtout maintenant) et que par conséquent, il va falloir que je fasse avec ce que j'ai avec et autour de moi, ce qui implique la découverte de nouveau matériel photo, de nouvelles techniques et pourquoi pas, une évolution vers du deep sky photo de fou-furieux avec télescope et tout et tout.


Voilà comment mon aventure avec les étoiles a commencé et les blogs qui suivront vous raconterons mes divers périples pour atteindre le ciel... le plus obscur.


#etoiles #pacoslab #darksky #photography #astro #preverenges #suisse

6 vues0 commentaire