A la recherche d'Andromède

Voilà un moment que je voulais photographier Andromède, mais il fallait prendre de l'altitude pour un ciel clair...
La Dôle se profilait donc comme un site parfait pour fuir la pollution lumineuse...


A 17h00, le ciel était dégagé sur Lausanne mais la brume automnale allait bientôt apparaître; il fallait donc chercher un endroit en altitude. L'avantage d'habiter en Suisse, c'est qu'il ne faut pas faire trop de kilomètres pour trouver de la hauteur.
Après m'être remémoré mes fières années à arpenter la route avec la voiture Google, je me suis souvenu de l'antenne Swisscom et de sa vue imprenable sur le Leman...

Le site de la Dôle et ses alentours paraissaient très prometteurs, même si c'était coincé entre Genève et Lausanne. Il y avait notamment deux spots, un parking avec des montagnes environnantes, ce qui cachait un peu la pollution lumineuse, et l'antenne Swisscom proprement dite. J'avais trouvé mon prochain lieu d'observation des étoiles...Direction donc le parking au pied de la Dôle pour 19h00, moment du crépuscule astronomique.

Pendant que mon frère installait son imposant matériel (et pestait contre un cable récalcitrant), j'ai fait le tour du lieu pour prendre quelques photos panoramiques et pour repérer l'étoile polaire au-dessus de la grande ourse. Le ciel était agréablement obscur et la session d'astrophoto s'annonçait très prometteuse...



Andromède est la galaxie la plus proche de notre bonne vieille terre, mais surtout, quand on commence l'astrophoto, c'est l'un des objets célestes les plus facile à photographier.

La grande ourse
La grande ourse

La première étape avant de commencer de l'astrophoto, c'est de trouver polaris. Et pour ça, quoi de mieux que la grande ourse ?

press to zoom
Longue pose
Longue pose

Une longue pose pour faire apparaitre la voie lactée.

press to zoom
La voie lactée
La voie lactée

Novembre n'est pas le meilleur moment pour photographier la voie lactée, mais grâce à ce cliché, j'ai pu repérer Andromède (en haut à droite)

press to zoom
La grande ourse
La grande ourse

La première étape avant de commencer de l'astrophoto, c'est de trouver polaris. Et pour ça, quoi de mieux que la grande ourse ?

press to zoom
1/4

Après cette première reconnaissance, je pouvais commencer à monter mon matériel pour ma session d'astro-photo. Une fois le star tracker monté sur le trépied et l'appareil aligné sur Polaris, je pouvais enfin viser la galaxie Andromède avec l'appareil photo et commencer une session d'une centaine de photos par séries de dix. Tout se passait au mieux quand tout-à-coup...

Ce jour là, nous n'étions pas en phase de nouvelle lune et aux alentours de 22h00, notre satellite a fait irruption dans le ciel. Le problème c'est qu'une fois que la lune se lève, la session est finie car il y a trop de luminosité (A moins d'avoir un renfort de filtres ou une focale de malade, ce qui n'était pas mon cas). Le ciel s'éclaircit et les étoiles disparaissent gentiment. Le moment était donc venu de ranger le matériel et de faire autre chose :

En jouant avec cette apparition, il est possible de prendre de jolies photos d'ambiance. J'ai donc commencé à viser des arbres avec la lune en arrière plan et des photos du nouveau paysage ainsi illuminé. Puis, je me suis dit que la vue sur le plateau devait être spectaculaire... J'ai donc changé d'endroit et je suis allé près de l'antenne Swisscom, ce qui m'a permis de profiter d'une magnifique vue sur le Léman et Genève. En prenant soin de ne pas faire trop de bruit pour ne pas réveiller le Vanlife qui était posé là, je me suis employé à trouver le meilleur point de vue pour une photo panoramique.

Un bon spot pour l'observation des étoiles passe par deux ou trois ingrédients :

1- LE LIEU
Parfaitement obscur où la pollution lumineuse soit inexistante ou limitée.

2- ACCESSIBILITE
Moins il y a de distance entre le spot et la voiture, moins il faut porter de matériel

3- TRANQUILITE
Eviter un maximum les zones habitées et où un habitant peut vous demander des comptes et/ou appeler la police.

4- CONTENU
Je vais passer pas mal de temps à faire des longues prises de vues, aussi autant avoir un bel arbre ou encore une vieille ruine, pour faire des prises de vues différentes...

Lever de lune
Lever de lune

Quand la lune se lève, bien souvent cela signifie la fin des prises de vue, tellement la luminosité augmente

press to zoom
Le Léman de Genève
Le Léman de Genève

Toutefois, la lune présente aussi l'avantage d'agir comme un grand spot et d'éclairer ce merveilleux paysage

press to zoom
Genève
Genève

Le plateau genevois avec son éclairage particulier, nappé de cette brume si caractéristique...

press to zoom
Lever de lune
Lever de lune

Quand la lune se lève, bien souvent cela signifie la fin des prises de vue, tellement la luminosité augmente

press to zoom
1/4



Une heure du matin, je me suis qu'il faudrait peut-être que je rentre... Après quelques virages serrés et un bout d'autoroute me voilà rentré à la maison. Il n'y avait plus qu'à ranger mon matériel (et crotter le parquet au passage) et
connecter mon appareil photo pour recharger les batteries. Enfin, je pouvais me glisser dans le creux de mon lit pour une courte nuit. Il était deux heures...

Le lendemain, après quelques opérations sur l'ordinateur et quelques heures de traitement, voilà enfin apparaître Andromède...

Andromède
Andromède

Pour cette photo, j'ai fait appel à un trépied moyen de gamme, au star adventurer tracker, à mon sony a6400 avec un 100m f2.8 et à une bonne dose de patience, puisqu'il m'a fallu pas moins de 100 x 30 secondes pour obtenir un nombre décent de clichés. L'assemblage se passe en suite sur ordinateur grâce à un programme comme Siril ou encore Photoshop.

press to zoom
Andromède
Andromède

Pour cette photo, j'ai fait appel à un trépied moyen de gamme, au star adventurer tracker, à mon sony a6400 avec un 100m f2.8 et à une bonne dose de patience, puisqu'il m'a fallu pas moins de 100 x 30 secondes pour obtenir un nombre décent de clichés. L'assemblage se passe en suite sur ordinateur grâce à un programme comme Siril ou encore Photoshop.

press to zoom
1/1

Toute une nuit pour une seule photo ? Et oui, bienvenue dans l'astro-photo !

Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Mais tellement !

Cette photo est l'aboutissement de toute un processus qui commence pendant la journée, où l'on remarque qu'il n'y a pas de nuages et que la nuit va être belle.

On va ensuite consulter les plans des environs pour déterminer quel sera le spot d'observation de la soirée, puis l'on se prépare fébrilement pour arriver sur place au crépuscule pour enfin être au milieu de nulle part avec les étoiles comme plafond.
Enfin, les prises de vues et cette sensation d'être seul au monde...

Quelques fois, le voyage est plus important que la destination, et pour une nuit des étoiles, c'est clairement cela !

A bientôt pour un autre spot et une autre constellation...